Home
  alle Doku
  Familienforschung
    Vorfahrentafel
    Vorfahrentafel (alt)
    Nachkommen
    Theorie Stammbaum
    Personen
    Vater
      Paul Bonanomi
      Grossvater
        Armand 46
        Lucie 44
        Joseph 47
        Ur...
          Ur11 Wicka 606
          Ur8 Wicka 614
          Ur6 Hennet 636
          Ur3 Bon. 17
          Ur3 Helg 90/91
          Ur2 Bon. 27
          Ur Bon. 32
            Biographie
            Biologie
            Delémont
            Eisenbahn
            Foss. Zeitung
            Fotos
            Gericht
            Herbarien
            Marienbild
            Musik
            Pflanzen
            Portraits
            Publikationen
            Reise 1882
            Reise 1882
            Reise 1888
          > Tod
            Verb
            Wohnhaus
            Zeichnungen
            Zeugnisse
          Ur Phil. 103
          Unbekannt
      Grossmutter
    Mutter
  Diverses
  Links
  Kontakt

  Druckversion
  

François Joseph Bonanomi  1823 - 1892


Krankheit und Tod


Mein Urgrossvater, François Joseph Bonanomi, geb. 8. Mai 1823, gest. 8. April 1892, (in meinem Buch "Stammbaum-Bonanomi" Nr. 32). 

 

Von François Joseph Bonanomi gibt es sehr viele Dokumente. Ich habe diese nach Themen geordnet und für jedes Thema eine Webseite erstellt.

 

Bei den Personen gebe ich jeweils eine Nummer an. Diese Nummer bezieht sich auf die Nummer in meinem Buch "Stammbaum Bonanomi".


Klick aufs Bild: es erscheint in Grossfomat.

Die letzten Monate

François Joseph Bonanomi (32) war fast 15 Jahre lang Witwer, denn seine Frau, Marie Claire Philippe (104), ist bereits am 12. Oktober 1877 gestorben. 

Seine Tochter Marie Lucie Bonanomi (44) hat ihrer Schwägerin Anna Martha Zingg (138) die beiden nachstehend abgebildeten Briefe geschrieben. Diese geben Auskunft über die letzten Monate im Leben von François: 

Er lebte vermutlich in dieser Zeit im gleichen Haushalt mit seiner Tochter Marie Lucie (44) und seiner 9-jährigen Enkelin Mélanie (49). Einige Monate vor seinem Tod ist sein Sohn Armand (46) gestorben. Dies hat ihm sehr zugesetzt. Er hat den sonst immer guten Appetit verloren und ist pflegebedürftig geworden. Er starb am 8. April 1892 im Alter von fast 69 Jahren.

 


25. November 1891, Brief von Marie Lucie Bonanomi (44) an ihre Schwägerin Anna Martha Zingg (138):

 Seite 1

 

Am Rand geschrieben von François Joseph Bonanomi (32):

 

"Embrassez bien mes chers petits enfants et saluez vos bons frères de tout mon coeur. Bonanomi"

 

François Joseph meint seine beiden Enkel Blanche (50) und Paul (51).

 

Der eigentliche Brief wurde von seiner Tochter Marie Lucie Bonanomi (44) geschrieben.

 

Am Rand des Briefes:

 

"Ma chère Marthe, nous n'osons pas penser de retourner

une fois à Berne, nous aurions trop mal au coeur, mais vous

ma chère venez avec ces chers enfants.."

 

Brief:

 

"Ma chère Marthe,

Je vous envoie les prières que vous avez 

désiré avoir; la plus courte est celle 

que notre grand-maman faisait réciter 

aux enfants Joliat après la mort 

de leur maman; l'autre Alica l'a ar-

rangée d'après un livre de prières. - 

Nous avons (...??) bien heureux d'avoir de

vos nouvelles, ma chère Marthe, mais

hélas! que de larmes votre lettre nous 

a fait verser, quel chagrin pour

vous quand vous entendez ces pau-

vres enfants (50 und 51) réclamer leur père (46); ma 

chère Marthe, nous n'osons pas

y penser, (...??) ne pouvons pas croire

que Dieu nous a pris notre bon et

brave Armand (46); nous ressentons tout 

votre chagrin et nos peines; il n'est 

pas (..?) heure dans la journée sans que

je pense à vous, c'est surtout à l'heure 

du midi et le soir que je vous vois

avec ces deux chers enfants (50 und 51) pleurer

et regretter ce pauvre absent (46), lui"

 

Grossformat 

Seite 2

"qui se trouvait si heureux auprès 

de vous pendant ces heures là et

maintenant ne plus le revoir; il faut

vraiment beaucoup de courage pour

supporter une si cruelle épreuve.

Pardonnez-moi ma chère Marthe de vous

attrister encore; mais que puis-je écrire

d'autre quand toute mes pensées sont 

vers lui. Je comprends ma chère Marthe que

vous ne puissiez vous séparer (?) de vos

enfants, mais vous (..?) n'est-ce pas

que s'il le fallait nous (..?) (?..)oir tout notre

possible pour ces enfants et qu'ils seraient

bien soignés chez nous. - Mélanie a été

malade, elle a dû rester 15 jours à la mai-

son elle souffre du foie, elle va mieux

à présent j'espère qu'elle pourra retourner

à l'école lundi. Aujourd'hui (?) papa est 

au lit, la mort de notre pauvre Armand 

lui a fait beaucoup de tort (?), il n'est plus 

aussi fort qu'auparavant. Mais je ne me

plains pas; nous sommes (?) en ménage

et depuis 2 mois j'ai toujours à écrire

pour un avocat quelques fois jusqu'à mi-

nuit. Je suis heureuse quand je peux

gagner quelque chose; le travail ne me fait

pas peur.

Ma chère Marthe, nous vous prions

de vous donner toujours de vos nouvelles

et de ces chers enfants que nous aimons

tant. Ceux qui vous aiments bien.

Papa et Lucie."

 

 

Der Brief ist bei mir (63).

 

Grossformat

1892, Brief von Marie Lucie Bonanomi (44) an ihre Schwägerin Anna Martha Zingg (138):

Seite 1

 

"Ma chère Marthe,

Vous nous avez fait bien plaisir en 

nous donnant de vos nouvelles, .

bien (?) qu'on ne vous écrit pas, nous (?) pen- (?)

sons toujours à vous. Je vais d'abord 

vous dire que nous avons déménagés, 

nous sommes mieux qu'où nous étions, 

le logement est plus (..?) et plus ex-

posé au soleil, et aussi meilleur mar-

ché, il est enfin plus petit, mais nous 

avons assez place, et nous avons quand 

même toujours un lit à votre disposition 

si vous vous décidez à venir avec ces 

chers enfants, nous serions si heureux 

de vous voir, car je ne sais si nous 

pourrons aller à Berne. Depuis 15 jours 

notre père est malade au lit il ne mange 

pas (lui qui avait si von appétit) il souf-

fre partout mais surtout la tête, le 

docteur vient tous les jours; nous espé-

rons toutfois qu'il se remettra, mais"

 

Grossformat Bild von Brief folgt später

Seite 2

"vous pensez bien ma chère Marthes qu'il lui 

faut beaucoup de soins et de ménage-

ments, surtout avec son infermité. -

Nous sommes tout heureux de savoir 

vos frères si bons à votre égard, Dieu

les récompensera de toutes les

bontés qu'ils ont pour vous.- Ma pauvre

Marthe nous sommes bien comme

vous nous ne pouvons nous consoler

de la perte de notre cher Armand,

c'est pour nous un chagrin continuel 

comme vous le dites il faut être cons-

tamment occupé pour un peu oublier.

Je crois bien que c'est la pensée de ce pau-

vre Armand qui tourmente notre père

mais j'évite autant que je peux de 

lui en parler cela lui fait trop de 

peine. En lisant votre lettre nous avons 

bien pleuré et quandmême nous vou-

drions que vous écrivez toujours pour 

nous parler de notre petite Blanche (50) et 

de notre petit Paul (51). - Ma chère Marthe si 

vous pouvez venir (…?) nous serons si 

content de vous revoir. Si vous voyez 

Louis (?), voudriez-vous lui dire que papa 

est malade. Au revoir ma chère Marthe, 

mille baisers à vous et à Blanche et Paul. 

Mélanie (Louise Claire Berthe Mélanie Bonanomi 49, Tochter von Marie Lucie Bonanomi 44) vous embrasse aussi et elle voudrait 

bien que vous veniez (?) avec ces enfants. -"

 

 

Der Brief ist bei mir (63).

 

Grossformat

François Joseph Bonanomi (32) starb am 8. April 1892.

10. April 1892, Nekrolog im "Le Démocrate", vor der Abdankung

"Delémont

Hier soir est décédé en notre ville un homme connu bien au-delà des limites de notre Jura: M. Jos. Bonanomi, ancien professeur. C'était un géologue et botaniste distingué, de l'école des Gressly, des Thurmann et des Greppin. Nul mieux que lui n'a connu la flore jurassienne. Il a publié plusieurs ouvrages, et laisse bien des notes inachevées sur la géologie de notre pays.

 

Pendant quelques années, il a rédigé le courrier du Jura; il fonda aussi La Locomotive, à Saint-Imier; mais le journalisme n'était point sa vocation; sa place était dans l'enseignement. Nommé à plusieurs reprises professeur au Collège de Delémont, il travailla toujours avec une passion juvénile à l'organisation des belles collections minéralogiques et autres que possède cet établissement.

 

M. Bonanomi fut associé dès sa jeunesse aux travaux des initiateurs de l'oeuvre des chemins de fer jurassiens. A ce titre il a mérité la reconnaissance de ses concitoyens. Son influence au point de vue local a aussi été heureuse, car le géologue était doublé d'un artiste, et il contribua beaucoup au développement et à la culture du goût musical parmi les jeunes gens de la vallée. Il y a quelques mois à peine qu'il allait encore donner des leçons hebdomadaires à une de nos fanfares villageoises.

 

Delémont perd en Bonanomi un savant en même temps qu'un bon citoyen, aux idées larges et généreuses. Il était né en 1822.

 

Son enterrement aura lieu dimanche à 3 heures."

 

 

Die Zeitung ist bei Ch. K. (332).

 

Grossformat

12. April 1892, Nekrolog im "Le Démocrate", nach der Abdankung

"L'inhumation de M. Bonanomi, ancien professeur a eu lieu dimanche après-midi, au milieu d'un nombreux concours de la population. On remarquait au cortège les élèves et les maîtres du Progymnase où le défunt a enseigné pendant de longues années, ainsi que des délégations de toutes nos commissions scolaires.

 

Au cimetière, la cérémonie a été touchante. Deux sociétés de musique, la fanfare municipale et le Männerchor ont exécuté des pièces de circonstance, traduisant fidèlement les regrets profonds de toute l'assistance, en même temps que l'affectueuse reconnaissance de ces jeunes gens à qui le défunt ne cessa de témoigner une vive sollicitude. On ne compte pas les sociétés artistiques qui furent créées ou dirigées par M. Bonanomi. Il s'intéressait du reste activement à tout ce qui pouvait favoriser le développement intellectuel de la cité. C'était un bon citoyen dévoué à son pays et en particulier à sa ville natale et à qui chacun, hier, tenait à dire un dernier adieu. Le prochaint volume des Actes de la Société d'Emulation montrera les Mérites de M. Bonanomi dans le domaine des sciences naturelles.

 

Qu'il repose en paix!"

 

 

Die Zeitung ist bei Ch. K. (332).

 

Grossformat

1. Mai 1892, Nekrolog im "L'Éducateur"

L'Educateur. Organe de la Société Pédagogique de la Suisse romande. La Chaux-de-Fonds. 28, 1892, 1 mai, No 9, p. 137.

 

"J. BONANOMI
Le dimanche 10 avril a été inhumé à Delémont J. Bonanomi, ancien professeur au collège de cette ville, où il avait enseigné l'hisoire naturelle. Bonanomi en effet s'était retiré de l'enseignement il y a quelques années; il n'a pu jouir longtemps de la retraite qui lui avait été accordée par le Conseil d'Etat.

Né en 1822 ou 1823, J. Bonanomi avait commencé par être journaliste. Il a rédigé le COURRIER DU JURA de Delémont et avait fondé à Saint-Imier LA LOCOMOTIVE. Cet homme de talent a rédigé avec Gressly les rapports géologiques exigés par la construction des chemins de fer jurassiens. Il a aussi collectionné un herbier assez considérable; c'était un des meilleurs connaisseurs de notre flore et il laisse plusieurs notes manuscrites se rapportant à l'histoire naturelle de notre pays.

H.G."

 

Gemäss einem Artikel von André Rais (Le Démocrate du 20 sept. 1960) heisst der Verfasser dieses Nekrologes Henri Gobat.

 

Dieser Nekrolog ist eine maschinengeschriebene Kopie, welche von der Schweizerischen Landesbibliothek am 5. August 1960 erstellt worden ist. 

 

Kein Bild

Grabstein bei der Chapelle de Cimetière in Delémont

Diese Kapelle befindet sich am nördlichen Rand der Altstadt, an der Strasse Richtung Béridier, oberhalb von "La Porte au Loup", wo der Urgrossvater gewohnt hat.

 

Vor der Südseite der Kapelle befanden sich früher, unmittelbar nebeneinander, drei Gräber. Das südliche Grab wurde aufgehoben, das mittlere und das nördliche Grab stehen heute noch. 

 

  • Südliches Grab von Lucie Bonanomi (44), 1847 - 1912 (Lucie Bonanomi ist die Tochter von François Joseph Bonanomi (32), die Schwester von Armand Louis Joseph Bonanomi (46). Das Grab von Lucie Bonanomi (44) wurde bereits aufgehoben.
  • Mittleres Grab, welches nachstehend beschrieben wird.

    Die Vorder- und Rückseite des Grabsteines hat François Joseph Bonanomi selber behauen und die Namen seines Vaters und seiner Schwester auf der Rückseite eingemeisselt. Bei späteren Beisetzungen wurden auf der Vorderseite dieses Steines sein eigener Name und derjenige seiner Tochter eingehauen. Ich habe noch nie einen Grabstein gesehen, der auf beiden Seiten für Inschriften verwendet wurde. 

  • Nördliches Grab (im Bild nebenan links am Rand teilweise sichtbar) von Jean Zurbrügg, 1921-1942, von Adolphe Zurbrügg 1883-1950 und von Anita Fallet, née Zurbrügg, 1821-1958. Das sind alles Verwandte von Henri Zurbrügg (339).

 

Mittleres Grab, Rückseite des Grabsteines

Auf dem Bild nebenan ist das grosse Kreuz sichtbar. Auf dem linken oberen Teil des Grabsteines erkennt man einen Kranz oder eine Krone, deren andere Hälfte auf der Vorderseite des Grabsteines sichtbar ist. 

 

Unter dem Kreuz stehen die Namen von zwei Verstorbenen (siehe Detailansicht unten). 

 

Grossformat

Mittleres Grab, Rückseite des Grabsteines,
Detailansicht der Beschriftung

 

"Louise Joliat" 

Louise Joliat-Bonanomi (33), 1824 - 1852 

 

"(?) Bonanomi"

Joseph Bonanomi (27) 1785-1853, der Vater von Louise Joliat-Bonanomi (33) und von François Joseph Bonanomi (32).

 

Grossformat

Mittleres Grab, Vorderseite des Grabsteines

Kreuzweise über dem Stein angeordnet, sind eine Fackel und ein Anker dargestellt. Auf dem rechten oberen Teil des Grabsteines erkennt man einen Kranz oder eine Krone, deren andere Hälfte auf der Rückseite des Grabsteines sichtbar ist. 

 

Auf der Vorderseite steht: 

"Joseph Bonanomi, professeur, 1823-1892. 

Anna Dreyer-Bonanomi, 1848-1913. RIP". 

 

'Joseph Bonanomi' ist François Joseph Bonanomi (32). 

'Anna Dreyer' (45) ist die Tochter von François Joseph Bonanomi (32). Todesanzeige siehe weiter unten.

 

Vor dem Stein ist eine Bodenplatte hingelegt: 

"Marianne Dreyer 1879 -1978" (337).

 

Marie Claire Philippe (104), 1824-1877, die Ehefrau von François Joseph Bonanomi,  wurde begraben auf dem Platz Nr. 203 des Friedhofs (siehe weiter unten). Warum wurde sie wohl nicht ins gleiche Grab gelegt wie später ihr Ehemann?

 

Grossformat

 

Die obenstehenden Fotos habe ich im Sommer 2002 aufgenommen, als ich mit Henri Zurbrügg (339) und seiner Schwester Marie Louise Zurbrügg (340) den Friedhof besuchte. François Joseph Bonanomi (32) hat nach den Aussagen von Henri Zurbrügg diesen Grabstein selber behauen und mit den Namen seines Vaters und seiner Schwester versehen (oben mit "Rückseite" bezeichnet). Nach dem Tod von François Joseph Bonanomi wurde die andere Seite des Grabsteines (oben als "Vorderseite" bezeichnet) für die Inschrift seines eigenen Namens verwendet. Später wurde der Name seiner Tochter beigefügt und wieder einige Jahre später auf einer separaten Bodenplatte der Name seiner Enkelin. Dieses Grab wurde also für 5 Bestattungen von 4 Generationen verwendet. 

Der Grabstein soll im Frühling 2003 entfernt werden, wie die Behörde Henri Zurbrügg (339) mitteilte. Henri setzt sich bei den zuständigen Behörden dafür ein, dass dieser Grabstein erhalten bleibt. 

 


20. August 1892, Brief von Marie Lucie Bonanomi ( 44) an ihre Schwägerin Anna Martha Zingg ( 138)

Seite 1

"Ma chère Marthe.
Il y a longtemps que vous n'avez

reçu de mes nouvelles mais comme

je n'ai jamais rien de bon à annoncer

je préfère ne rien écrire. On m'avait

promis une place chez le Docteur Vallat

et quand je croyais que tout était 

terminé, voilà qu'il décide à ne pas

se mettre à son ménage et me voici

de nouveau obligé de trouver autre

chose je n'ai pourtant pas de chance.

Heureusement que pour le moment

j'ai 6 demoiselles en pension elles suivent

un cours de travail elles resteront encore

3 semaines après Dieu sait ce que je ferai.

Ma chère Marthe j'ai bien pensé à vous

tout ces temps, voilà déjà un an que 

notre pauvre Armand n'est plus et

depuis notre pauvre père que Dieu nous

éprouve pourtant, je suis toujours 

aussi triste je ne puis me consoler

je suis quelques fois bien découragée.

Que font nos chers enfants je voudrais ce-

pendant bien les revoir. -

Maintenant ma chère Marthe voici un"

 

Grossformat  

Seite 2

"nouveau chagrin à la porte. J'ai reçu

une lettre de notre pauvre Anna (45?)

elle m'annonce que son mari est

bien malade, le médecin dit que c'est

un cancer d'estomac et qu'il n'en a

plus que pour quelques semaines,

(Bemerkung von mir (63): er ist gestorben am 26. Nov. 1892 in Felixdorf)

c'est pourtant bien triste qu'il faut

que nous ayons tout de tourments.

Si Henrey vient à mourir, Anna n'au-

ra rien d'autre à faire qu'à revenir 

en Suisse et à nous deux nous pour-

rons plus faulement (?) gagner notre vie.

Ma chère Marthe si vous avez un mo-

ment de disponible soyez assez bonne

pour lui écrire quelque mots de con-

solation celà lui fera du bien.

Je n'ai pas encore les photographies

de notre pauvre père, j'ai tant de

soucis que j'oublie bien des choses.

Ma chère Marthe, embrassez bien

ces chers enfants pour moi et

recevez mes meilleures salutations.

Votre Lucie.

Notre Mélanie parle souvent de 

vous et de Blanche (50) et Paul (51), elle vous

embrasse bien; elle se porte bien.

 

 

Der Brief ist bei mir (63).

Grossformat

Todesanzeige von Anna Bonanomi (45)

Anna Dreyer-Bonanomi ist die Tochter von François Joseph Bonanomi (32). 

Ich habe die Todesanzeige hier abgebildet, weil die Namen Anna Dreyer und  François Joseph Bonanomi auf demselben Grabstein eingemeisselt sind.

 

Das Dokument gehört Ch.  K. (332).

 

Grossbild

Rechnung für den Grabplatz von Marie Claire Philippe (104)

Marie Claire Philippe  wurde begraben auf dem Platz Nr. 203 des Friedhofs. 

 

Das Dokument gehört Ch.  K. (332).

 

Grossbild

Webseite erstellt durch Monique Bonanomi (63) und Paul Märki (4060)  am 2003.01.13. Letzte Revision am 2003.03.03


© 2003-2008 Monique Bonanomi